Troubles digestifs et ménopause: ce que vous devez absolument savoir et faire!

Saviez-vous que les troubles digestifs qui arrivent soudainement en milieu de vie ne sont pas une fatalité, en particulier chez la femme. Saviez-vous que les femmes en ménopause, périménopause et pré-ménopause souffrent fréquemment de troubles digestifs ? Peut-être que vous faîtes partie de ces femmes ?

Aujourd’hui, j’ai donc envie de vous expliquer la nature du lien qu’il y a entre périménopause et troubles digestifs. Je vous donnerai également quelques petits conseils simples à appliquer pour que ces troubles ne pourrissent plus votre existence.

Les troubles digestifs et la transition de la ménopause.

Beaucoup de femme entre 45 et 55 ans se plaignent de problèmes digestifs et ces derniers apparaissent sous n’importe quelle forme :

  • ballonnement;
  • flatulences;
  • gaz;
  • reflux, gastrite;
  • crampe abdominale ou colique;
  • diarrhée ou constipation.

Les problèmes digestifs et intestinaux qui se produisent durant la phase de transition hormonale sont dus à plusieurs facteurs.

 

 

Facteur n°1: la diminution de vos hormones sexuelles

Comme vous le savez, la transition ménopausique se produit lorsque votre production naturelle d’hormone diminue, en particulier votre production d’œstrogène et de progestérone. Vous ne pouvez vous imaginer à quel point ces deux hormones jouent un rôle central dans notre corps de femme. Pour faire court,  la progestérone et les œstrogènes ont un impact direct sur le système uro-génital, la glande mammaire, le squelette, la peau les muqueuses, le système cardiovasculaire, le cerveau…et le système digestif!

La variation hormonale qui se produit en périménopause/pré-ménopause et en particulier la chute des œstrogènes est une des causes directes des problèmes digestif qui peuvent se produire.

Pour comprendre cela, il faut parler d’une autre hormone qui s’appelle le cortisol. Cette hormone est connue comme étant l’hormone du stress. Lorsque le niveau de stress est élevé chez une personne, les glandes surrénales (deux petits organes de la taille d’un haricot situé au dessus de chaque rein) libèrent de l’adrénaline et du cortisol. Ces deux hormones ne sont pas mauvaises en soi. D’ailleurs, il n’y a pas de mauvaises hormones en tant que telle. C’est  la libération prolongée de ces deux hormones qui est nuisible à long terme.

Un taux trop élevé de cortisol et d’adrénaline entraîne un mauvais stress et par voie de conséquences impacte le système digestif. Ces conséquences se traduisent concrètement par un colon irritable, des gastrites, du reflux gastro-œsophagien, des diarrhées, des ballonnements, des nausées, un ralentissement digestif (constipation),  et j’en passe.

Quels est le rapport de tout ça avec les œstrogènes? Il est simple : lorsque le taux d’œstrogènes diminue, le niveau de cortisol augmente. Autrement dit, lorsque la transition ménopausique commence, cela signifie que votre taux d’œstrogène diminue. Et s’il diminue, votre niveau de cortisol augmente impactant ainsi votre système digestif. C’est un peu un cercle vicieux mais, on le verra dans la suite de cet article, il y a moyen de rompre ce cercle.

Facteur n°2 : le stress

Le stress est un deuxième facteur impactant votre système digestif. Si vous enlevez la cause purement hormonale, le stress a plusieurs origines, notamment :

  • une  alimentation riche en mauvaises graisses, pauvre en protéines, faible en légumes verts;
  • ou encore un travail ou une vie qui vous bouffe à petit feu;
  • la prise de certains médicaments (notamment les antidépresseurs, les anxiolytiques ou antibiotiques) peuvent produire du stress comme effets secondaires.

 

Facteur n°3: l’alimentation et l’alcool

L’alimentation peut également causer des troubles digestifs. Parmi les aliments poisons, il y a le lait de vache. Si vous en consommez, mieux vaut arrêter tout de suite : vous sentirez une différence indéniable à la fois en termes de confort intestinal, mais également sur vos diarrhées si vous y êtes sujette. Je vous rassure de suite : il existe d’autre source de calcium que le lait !

Les aliments à base de gluten aussi sont à proscrire le plus possible. Le gluten, c’est de la glue qui se colle et endommage les intestins et le colon. Je ne suis pas une extrémiste de la lutte anti-gluten, mais force est de constater que limiter sa consommation produit des effets remarquables sur la santé.

L’alcool impacte le fonctionnement de votre œsophage : outre le fait qu’il en modifie les parois à la longue, il provoque des gastrites et ses effets sur le foie ne sont plus à démontrer.

6 choses à appliquer maintenant pour mettre vos troubles digestifs à la porte !

Bon, faut-il pour autant vivre comme un ermite et partir vivre dans une grotte en Dordogne ? La réponse est non! Vous pouvez limiter ou diminuer fortement vos problèmes digestifs en appliquant progressivement quelques règles.

1. Commencez par éliminer toute source de stress. Et à défaut de pouvoir le faire complètement, apprenez à le gérer!

2. Diminuez ensuite votre consommation de sucre en adoptant un régime alimentaire pauvre en glucides à indice glycémique élevé et en gluten.

3. Fractionnez également vos repas : mieux  vaut consommer 5 petits repas que 3 gros repas par jour. En effet, ingérer de trop grandes quantités d’aliments peut entraîner des troubles digestifs, même si ce sont des aliments bons pour votre santé.

4. Buvez toujours beaucoup d’eau

5. Si vous avez tendance à prendre l’apéro à tout bout de champs : Il faut arrêter….ou le faire avec des crudités sous forme de smoothie vert!

6. Lancez-vous dans le jus de légumes verts et colorés. Les jus de légumes verts (entre autre via la chlorophylle) ont un effet absolument remarquables sur les troubles digestifs. On peut déjà découvrir un mélange de légumes et fruits au blender…Mais si on est puriste, rien ne vaut l’achat d’un extracteur de jus! Buvez quotidiennement un jus de carotte et gingembre : l’effet est garanti…vous m’en direz des nouvelles.

Sereinement votre.

Chantou

38 Responses to Troubles digestifs et ménopause: ce que vous devez absolument savoir et faire!

  1. fatima says:

    Merci bcp Chère Chantou, cet article tombe pile poil.
    Je suis vraiment reconnaissante
    Fatima Makdad

  2. blin christine says:

    Bonjour,

    merci pour vos articles que je découvre aujourd’hui.j’ai 53 ans,je suis en périménopause, je souffre depuis un mois et demi de troubles digestifs et depuis quelques années de réveils nocturnes.
    j’aime le pain…au petit-déjeuner et au goûter,mon plaisir d’enfant.
    Par quoi le remplacer?
    Je suis fatiguée,démoralisée par ces troubles.J’ai consulté deux fois un gastro entérologue,je vois la gynéco mardi.
    merci pour votre aide

    • Chantou says:

      Chère Christine,
      Votre message me laisse comprendre que vous avez compris qu’il faut arrêter le pain…même si c’est bon. Vous faîtes bien de consulter, histoire d’être rassurée sur vos troubles gastriques et symptômes en général. Ceci dit, quand on entre dans cette phase turbulente de périménopause et ensuite définitive qu’est la ménopause, il faut parfois faire de très grands changements et en particulier alimentaires.
      Dès lors, vous pouvez remplacer le pain (c’est-à-dire ce féculent plein de gluten) par de la patate douce qui vous comblera l’estomac de la même façon que le pain (les frites de patates douces rôties à l’huile de coco c’est très bon!). Dans mon dernier article, je parle du modèle paléo. Essayez de vous procurer le livre de Aglaée Jacob « je me mets au paléo » dans lequel vous trouverez plein de recette gourmande de petit déjeuner et de gouter qui vous feront oublier le pain. Je suis sûre que vous y prendrez goût.
      Essayez pendant 3 mois les 10 lois du mode de vie paléo et venez ensuite nous donner votre témoignage sur ménopause-zen!
      Bon courage et célébrez la ménopause malgré les symptômes!
      Sereinement votre

  3. Laure says:

    Bonjour, j’ai 47 ans et suis sous pilule Zoely en continue pour dysménorrhée et choix personnel, peu de temps après le début de la prise de Zoely j’ai commencé à avoir des migraines, et des sinusites, opérée sans amélioration des migraines j’ai stoppé les produits laitiers et le gluten, tout est rentré dans l’ordre puis depuis Janvier 2015 est apparu un Sd du colon irritable très invalidant, j’ai dû arrêter beaucoup d’aliments et en particulier la viande rouge. Comment faire le tri dans tout cela, effet secondaire de la pilule , sus ou sous dosage en estrogène, début de pré-ménopause, je n’ai pas de bouffées de châleur? Merci de votre avis si vous en avez un! Sincèrement. Laure

    • Chantou says:

      Chère Laure

      Vous dites « Comment faire le tri dans tout cela, effet secondaire de la pilule , sus ou sous dosage en estrogène, début de pré-ménopause, je n’ai pas de bouffées de châleur »

      Laure, pour savoir s’il s’agit de sous ou sur dosage en oestrogène, il faut faire des dosages homonaux fréquents et en suivre leur évolution…ce qui couterait cher à la longue; et au final vous rendrait encore plus esclave de vos hormones qu’autre chose!
      Il y a cependant une alternative à tout cela: s’orienter dans un premier temps vers des méthodes naturelles et surtout changer votre hygiène de vie (chose que vous avez commencé à faire et avec des résultats visiblement probants).
      Commencez déjà par boire quotidiennement des jus de légumes verts et en particulier des jus de carotte/épinard/curcuma. Il faut pour cela faire l’acquisition d’un extracteur de jus (ne pas utilser la centrifugeuse mais l’extracteur de jus). Votre colon vous en remerciera. En procédant ainsi tout en continuant l’éviction du gluten, et produits laitiers comme vous le faîtes vous sentirez une amélioration.
      Le fait de ne pas avoir de bouffées de chaleur ou autres symptômes vasomoteurs n’est pas un critère suffisant pour dire que votre transition ménopausique n’a pas commencé: il y a des femmes qui n’ont pas de bouffées de chaleur mais des insommnies, de la prise de poids, des troubles de l’humeur, et même des troubles des règles tels que les dysménorrhées (d’ailleurs, j’imagine que votre gynécologue vous a fait faire les examens nécessaires pour exclure d’éventuels fibrômes, une endométriose ou d’autres lésions ovariennes ou utérines. Si ce n’est pas le cas, il conviendrait de le consulter à nouveau ou d’en changer éventuellement pour avoir un autre avis…). Il y a près d’une trentaine de symptômes de ménopause et au vu de votre âge, il n’est pas exclu que la marche vers un changement qui s’annonce a déjà commencé.
      Je prône souvent de faire la révolution (oui la REVOLUTION) dans les assiettes, et de mettre en ordre des choses dans sa vie car tout est lié. A ce titre, le mode de vie paléo me semble le plus adapté. Lisez mon dernier article à ce propos « Alimentation paléo et symptômes de la ménopause: 10 bonnes raisons de se lancer » et allez sur les sites que je recommande à la fin de l’article.
      Enfin, je vous recommande le livre suivant: « Votre santé par les jus frais de légumes et de fruits » de Norman Walker et du même auteur « la santé de l’intestin: le colon – notre santé dépend du colon ». Je suis convaincue que ces deux livres vous aideront de manière importante.

      Sereinement votre

      • Laure says:

        merci beaucoup pour votre réponse, je fais déjà tout ça et ça s’améliore, c’est un peu contraignant pour la vie sociale mais je m’en sors, pour les jus d’épinards, c’est compliqué, je suis en Nouvelle-Calédonie et le bio est très limité mais j’ajoute des poudres de légumes verts dans mes jus de carottes-pommes-concombre-courgette et parfois poivron, persil ou menthe en fonction de ce dont je dispose! Le transit vers le bas si j’ose dire va beaucoup mieux, c’est le reflux qui persiste, c’est pour cela que je me posais la question des estrogènes! Condamnée à poursuivre ma bataille alimentaire, mais c’est pour mon bien! Bien à vous et encore merci de votre réponse.

  4. corinne says:

    Merci beaucoup Chantou, pour vos explications claires, précises et… Optimistes malgré tout ! Je me suis reconnue à 200% dans chaque descriptif, moi qui suis une grande stressée (je dirais même angoissée !)Ca me remet un peu de baume au coeur, et çà me permet d’entrevoir une « cohabitation » sans doute plus sereine avec mon appareil digestif, et mon système nerveux !!! Ah, il ne fait pas bon vieillir, même si on me dit régulièrement que je ne fait pas mon âge : j’ai 53 ans et on ne m’en donne bien souvent que 45 ! C’est déjà çà !

    • Chantou says:

      Chère Corinne,
      Oui, optimiste nous devons le rester car c’est toujours mieux que de rester déprimée!
      Vous ne faîtes pas votre âge: voilà une raison d’être encore plus optmiste!(et même si vous faisiez votre âge, l’optimisme doit toujours rester de vigueur que l’on ait 20 ou 50 ans ). Le stress et l’angoisse, ce mal du siècle, peuvent être vaincus DEFINITIVEMENT: vous ne pouvez pas vous imaginer le pouvoir de l’esprit…
      Sereinement

  5. lermusiaux laurence says:

    bonjour suis menoposee depuis 2 ans suis constament bollonee de l estomac et essouflee mal dans ma peau et ne me sent pas stressee quoi que les autres trouve que oui es ce possible que cette menopose nous bouffe la vie a ce point

  6. blin christine says:

    bonjour à toutes,
    53 ans…plus de règles depuis fin avril.cela fait deux ans qu ‘elles sont irrégulières.
    depuis mai,des problèmes digestifs sont apparus.après plusieurs examens,le diagnostic est;collopathies fonctionnelles;je n’ avais jamais eu de souci.j’ ai des petits calculs dans la vésicule mais le gastro dit que ce n ‘est pas le moment d’opérer.j ai eu tout l’été des crises:ballonnements,lourdeurs à l’estomac,insomnies,du coup baisse de moral,fatigue plus,plus…anxiété aux repas…le généraliste me dit de prendre un anti dépresseur seriplex.je prends depuis une semaine un anxyolitique pour mieux dormir.je n ai pas pris le seriplex.le bilan sanguin est normal…les médecins disent que ma vésicule fonctionne…est ce que tout cela est lié à la baisse des hormones??
    je vais aussi être grand-mère en novembre…je veux être en forme.

    merci ,bonne journée

    Christine

  7. Vassilli says:

    bonjour,
    J’ai 55 ans ,ovariectomie bilatérale depuis 4 mois,j’ai des nausées et des douleurs musculaires depuis . Est ce lié à la ménopause selon vous ? Comment combattre ces nausées ?
    Merci pour cet article et pour la réponse que vous voudrez bien me faire .

  8. sedonati says:

    bonsoir

    moi je n’ai plus règles depuis 3 ans. je me réveille 5 fois dans la nuit
    complètement angoissé. La journée des vertiges , des sensations de m’évanouir, mal à la nuque pression dans la tete, envie de rien . je n’arrive pas à me réjouir de quoi que ce soit. Je n’arrive meme pas à me rejouir de prochaine vacances; c’est quand me incroyable..
    si quelqu ‘un à les meme symptomes merci de m en faire part/
    manu

    • Jacqueline says:

      Bonjour Manu, je me reconnais malheureusement dans vos symptômes. Pour ma part depuis trois mois je ne me comprends plus. Tout a commencé par une infection urinaire et depuis j’éprouve des envies pressantes d’uriner qui me gâchent la vie. Les médecins attribuent ça au stress, uterus bas. Je suis sous anxyolitique et dès que j’essaie d’arrêter je ne dors plus. Je fais de la tachycardie, le cardiologue me dit crise d’angoisse. Je dois subir vendredi une echo pelvienne et une biopsie. Pour l.instant je n’ai plus goût à rien. Je vois rarement ma fille et mes petites filles qui habitent à l’autre bout de la France et même le fait d’aller passer une semaine chez elles m’angoissait et deux jours après mon arrivée j’ai fini aux urgences pour en repartir avec des antibiotiques ????
      Si les résultats de la biopsie sont rassurants le gynéco me propose l’ablation de l’utérus. J’espère que cela résoudra les problèmes et que ce cauchemar sera terminé. Je vous souhaite bon courage. Cordialement. Jaja

  9. Jacqueline says:

    Bonjour, j’ai bientôt 55 ans, depuis deux mois et demi je vis un petit enfer au quotidien, problèmes digestifs, nausées, fatigue intense, envie très fréquente parfois permanente d’uriner, gêne constante. Le gynéco me dit en ménopause mais je ressens toujours les symptômes prémenstruels, petites pertes de sang. Je passe une biopsie et une écho vendredi prochain et si les résultats sont rassurants il est prévu une hystérectomie totale. Est-ce que cette opération résoudra tous ces problèmes ????????

  10. christiane dechenerilles says:

    Merci pour votre article, qui m’aide à comprendre et faire le lien entre divers problèmes.
    Le médecin m’a juste conseillé de prendre des compléments alimentaires sans me dire lesquels…
    Il faut dire que je suis allergique aux crudités (fruits et légumes) ainsi qu’aux fruits secs, à tous les fromages à pâte cuite, aux pollens et au miel…

    • Krikri says:

      Bonjour,

      Vous pouvez prendre un complément alimentaire à base de phyto-oestrogenes : Le Gynophénol (c’est ce que m’a proposé le gynéco, c’est vendu en pharmacie), faites une cure de 2 ou 3 mois puis arrêtez et observez vos symptômes.
      Le cardiocalm (extrait d’aubépine) est efficace contre l’anxiété (il est vendu sans ordonnance).
      J’ai eu une bonne partie des symptômes relatifs à la ménopause, ils ne durent pas, ce qui est embêtant c’est qu’un symptôme en remplace un autre sans arrêt. Le pire pour moi c’était la tachycardie (jusqu’à 19 de tension artérielle, exclusivement d’origine nerveuse), ça n’a pas duré longtemps mais j’étais dans un sale état.
      Aujourd’hui ce sont les troubles digestifs, ballonnement de l’estomac, aérophagie et sensation d’étouffement à cause d’un estomac distendu.
      J’ai 52 ans , des règles tous les 28 jours, qui durent 5 jours avec un syndrome prémenstruel depuis l’âge de 35 ans (arrêt de la pilule).
      J’ai une drôle d’impression, c’est comme si mon corps c’était réadapté temporairement à cette nouvelle situation.

  11. Chantou says:

    Chère Christiane,
    je trouve dommage que votre médecin ne vous ait pas conseillé quels compléments alimentaires prendre. Ceci dit, moi à votre place (et pour avoir eu des troubles digestifs pendant très longtemps), je vous conseillerai de prendre de l’aloé vera sous forme de pulpe (pas de jus d’aloé véra, ni de géllule d’aloé vera mais de la pulpe d’aloé vera), faites-en une bonne cure. Il est presque impossible de pas en ressentir les bienfaits , si votre pulpe est de bonne qualité!
    En parallèle, je vous recommande de boire des jus de légumes frais. Bien que vous soyez allergique aux crudités (fruits et légumes), le fait de les consommer sous forme de jus n’a pas le même impact que si vous les mangiez sous leur forme « naturelle »ou cuit. Votre organisme ne réagira pas pareil croyez-moi. Le travail enzymatique fait par votre estomac-foie-pancréas et colonique seront différents. D’ailleurs, au contraire, boire des jus de légumes frais permet de mettre vos organes au repos tout en nourrissant votre corps sainement.
    Apparemment, vous avez un sacré passif en terme d’allergie et c’est presque paradoxal que votre corps rejette tout ce qui normalement lui est bénéfique (fruit, légume, miel, fruits secs en particulier). C’est pourquoi vous devez procéder à un nettoyage interne par une cure de jus de légume cru. Procurez-vous un extracteur (c’est un investissement qui en vaut la peine) et commencez une cure de jus tout en appliquant les conseils de l’article

    Sereinement votre
    Chantou
    PS: Achetez « Votre santé par les jus frais de légumes et de fruits » de Norman Walker

  12. Nathalie says:

    Bonjour !

    Je suis arrivé sur votre blog et Paf vous avez répondu à mes malaises qui dure depuis 3 à 4 mois. J ai vu mon médecin 2 fois
    J ai 49 ans jamais eu d enfant je n ai plus d’utérus depuis 5 ans (endometriose) mais encore mes ovaires , alors quelque peu difficile pour moi suivre mon cycle, mes dernièrement quelque petit
    changement je me sens comme si j étais mentruer aux 2 semaines.
    Problème gastrique ,constipation je mange de la viande rouge et ensuite diarrhée . Des aujourd’hui
    je fais des changements alimentaire je ne bois pas de lait par contre mandé beaucoup de fromage.

    J ai lu votre blogue Eurêka j’ai compris vous ne pouvez pas savoir à quelle point je vais passé une
    meilleur journée grâce à vous ,je vivais beaucoup de stress , car ma grand-mère est décédée du cancer du colon à 50 ans je viens de l apprendre il y a 1 mois seulement

    Merci

    du cancer du colon à 50 ans et je l ai seulement appris il y a 1 mois

    • Chantou says:

      Chère Nathalie, je suis ravie que ce modeste blog ait pu répondre à vos préoccupations du moment. Vous avez commencé probablement votre transition de la ménopause. J’ai envie de vous dire d’arrêter la viande rouge (essayez de le faire durant quelques semaines pour voir les changements constatés par cette décision). Personnellement je ne mange pas de viande saignante (parce que je n’aime pas) mais aussi parce que la viande saignante n’est pas forcement un atout santé, surtout à nos ages.
      Mangez plutôt du poisson ou de la viande blanche et testez les jus de légumes frais.
      Concernant votre colon et afin de vous rassurer vous-même vous pouvez toujours faire une coloscopie. Pour en avoir déjà fait une, ça ne fait pas mal et c’est très rapide. La seule chose désagréable, c’est le produit que vous devez boire avant pour vider votre colon avant l’examen.
      Prenez soin de vous.

      Sereinement votre
      Chantou

  13. Valentine says:

    Bonjour, j’ai 50 ans et je suis ménopausée depuis environ 6 mois. C’est en changeant de pilule que je me suis rendue compte que j’étais ménopausée. Depuis je dors très mal, je suis très fatiguée, j’ai des bouffées de chaleur, et progressivement le désir et le plaisir ont baissé. Je ne peux pas prendre de THS car j’ai des antécédents de cancer du sein. J’ai essayé les produits naturels mais sans grand effet. Ce qui me gêne le plus c’est la baisse de désir et de plaisir, mais aussi les troubles du sommeil. J’en souffre beaucoup et par conséquent mon compagnon aussi. Il est très compréhensif, on en parle, on essaie de trouver des solutions. Ma gynécologue me dit que tout ça est normal et que ça se passe dans la tête. Mais je sens bien que je suis épuisée physiquement. Je vous remercie de votre aide.

    • Chantou says:

      Chère Valentine

      Je vais essayer de répondre à vos inquiétudes, sachant que ces réponses n’engagent que moi. Vous dites avoir arrêté la pilule et être ménopausée depuis 6 mois. Avez-vous la certitude d’être vraiment ménopausée? En effet, on peut affirmer être en ménopause dès lors que vous constatez une absence des règles sur 12 mois consécutifs (n’hésitez pas à télécharger mon ebook où j’explique tout cela en détail).
      Objectivement, vous avez des symptômes de ménopause (ou de périménopause si votre ménopause n’est pas confirmée).
      Je connais beaucoup de femme qui ne prend pas de THS pour raisons médicales. Mais sachez que vous pouvez réduire vos symptômes naturellement.Vous avez essayé me dites-vous, mais qu’avez-vous essayé exactement? En effet, si vous avez essayé quelques gélules qu’on trouve sans ordonnances en pharmacie, ce n’est pas forcement suffisant. Cela marche pour certaines et par pour d’autres. Dans mon article que vous trouverez ici http://menopause-zen.fr/traitement-hormonal-menopause-comment-se-decider, j’explique en paragraphe 4 ce que vous pouvez déjà faire sans THS.

      Lisez cet article et appliquez les conseils que j’y prodigue…Je suis sûre qu’il y a encore des choses que vous n’avez pas faites.Il faut aussi un peu de patience quand on utilise les méthodes naturelles car il s’agit d’une vraie réadaptation de votre corps au changement (etparfois les adaptations au changement sont souvent tumultueuses).

      Vous avez la chance d’avoir un partenaire compréhensif,c’est très bien car dans ces circonstances, le soutien moral est définitivement important.

      D’une certaine façon votre gynécologue n’a pas tort. Certes, cela se passe dans le corps mais aussi dans la tête. Plusieurs études montrent que le fait d’adopter une attitude positive de sa ménopause permet de relativiser et mieux vivre les symptômes qui eux sont bien réels!

      Relisez bien les articles du blog, prenez soin de vous.

      Sereinement votre
      Chantou

  14. Michele Debourd says:

    Bonjour j ai 50 ans depuis un an plus de règles j ai depuis 1 mois des nausées la diarhee des ballonnements et des gaz sur je suis très angoissée et pessimiste je pense toujours au cancer ces symptômes me font peur est ce grave?

    • Chantou says:

      Chère Michèle,
      Est-ce grave? Bah, vous avez des symptômes de ménopause malheureusement très classiques.
      Mon conseil: arrêtez d’avoir peur et d’être pessimiste car vous ne faites qu’empirer votre stress. Si vous voulez être rassurée demander à votre médecin de vous prescrire un bilan de santé.
      Tout ira bien : gardez un esprit positif!

      Prenez soin de vous

      Chantou

  15. sabine77 says:

    bonjour
    j ai 52 ans menopause depuis 7 ans plus de regle egalement j ai tjr eu des bouffée de chaleur tres intense et la depuis 4 mois un jour j ai une diarhéé c est de l eau puis le lendemain constiper tres mal au ventre cela me fatigue beaucoup mal au genoux picotement dans les doigt je dors que 2 heure par nuit ou defois pas du tout je n en peux plus je vis seule et j aimerais rencontrer quelq un mais tout mes symthome m en empeche et plus confiance en moi
    je vie tres mal ma menopause et tout les jours il y a un tuc qui arrive et je ne peux pas prendre le traitement hormonal cause de cholesterol
    je vous remercie pour avoir des conseils j en et grave besoin et de soutien surtout
    merci a toute
    bon dimanche

    • Chantou says:

      Chère Sabine,

      Bien que vous ne preniez pas de THM, prenez-vous tout de même des traitements à base de plantes? La phytothérapie n’est pas incompatible avec le cholestérol quand elle est bien prescrite. Pour réduire vos symptômes, je vous encourage vivement à aller dans cette voie ainsi que vers l’homéopathie. Et même à appliquer les conseils que je donne dans cet article du blog « http://menopause-zen.fr/traitement-hormonal-menopause-comment-se-decider

      Concrètement,qu’avez-vous déjà fait ou pris pour calmer vos symptômes?
      Avez-vous près de chez vous des associations sportives ou culturelles pour côtoyer des gens de votre génération? Ce serait déjà un bon moyen de rencontrer du monde (et pourquoi pas des femmes pour échanger des tuyaux sur les symptômes) et de sortir de chez vous.
      Je sais que les symptômes sont difficiles à supporter mais faites de petites choses tous les jours (marche à pied, danser, changement d’une habitude alimentaire, etc) et vous sentirez progressivement une amélioration

      Prenez soin de vous

      Chantou

  16. Drago says:

    Je lis dans votre article que les troubles digestifs se produisent pendant la phase de transition hormonale. Est ce a dire que lorsque la menaupose est installée et le retour à un certain équilibre hormonal revenu, ces troubles digestifs peuvent passer. J’ai un rgo provoque par un déséquilibré hormonal du a la prenenaupose (42 ans) et de l’asthme vraiment difficile à vivre. Je n’ose imaginer que cela devienne permanent

  17. Chantou says:

    Chère Drago,
    Il est vrai qu’une fois en post-ménopause,certains troubles peuvent disparaître et malheureusement d’autres peuvent demeurer. En la matière il n’y a pas de règles car la ménopause est différente d’une femme à une autre. Par exemple, les bouffées de chaleur peuvent complètement disparaître mais aussi restées définitivement.
    Concernant votre reflux, l’hygiène alimentaire doit être une règle de vie (essayez les jus de légumes crus. J’en parle souvent dans les commentaires, mais je vous assure que les effets sur la santé sont justes incroyables)

    Prenez soin de vous

    Chantou

  18. Lulu says:

    Bonsoir,
    Depuis un mois j’ai des nausées au réveil et toute la journée. Epuisée, tachycardie. Je suis ménauposée. Que puis je faire contre ces nausées? Manque d’appétit je mange comme un petit moineau. Perdue 8 kg. Merci de vos conseils

    • Chantou says:

      Chère Lulu,

      Désolée pour cette réponse tardive (quelques petits problèmes techniques et une semaine bien chargée ont eu raison de ma volonté de vous répondre rapidement).
      Alors je souhaite vous préciser que je ne suis pas médecin et donc je n’ai pas le droit de faire d’allégations thérapeutiques. En revanche, je peux vous donner un début de lecture de ce qui vous arrive.
      Il arrive en effet que certaines femmes perdent du poids lors de leur ménopause,et d’après mois ce que vous décrivez à un lien probable avec votre thyroïde.
      Avez-vous fait vérifier votre thyroïde par votre médecin traitant ou votre gynécologue? Vous ne dites rien à ce propos. Dans tous les cas, vous ne pouvez rester comme ça et donc je vous recommande d’en parler avec votre médecin ou de le mettre sur la piste s’il ne vous en parle pas directement. Ce que vous décrivez ressemble fortement à une hyperthyroïdie.
      Etant donné votre âge, on a vite fait de tout mettre sur le dos de la ménopause alors que parfois la ménopause n’est pas directement le vrai problème même s’il y a un lien entre une thyroïde qui dysfonctionne et la ménopause. En faisant une analyse sanguine de votre TSH ( T3 et T4), vous serez fixée. A partir de là, vous pourrez prendre les mesures qui s’imposent. A ce propos, on peut arriver à réguler sa thyroïde grâce à une hygiène alimentaire particulière.(mais d’abord, vous devez être fixée sur votre thyroïde)

      Appliquez aussi les conseils de l’article. Je vous assure il vous feront du bien.

      Prenez soin de vous.

      Sereinement

  19. Signoles says:

    Bonjour a toures . Je suis comme vous toutes , en periode de menopause . Insomnies , anxiete generale, enervements , hypertension, troubles digestifs et inflammation du colon, bouffees de chaleur etc …. apres avour passé 6 mois a ne pas comprendre ce qui se passait , car je n ai plus de regles depuis 5 ans ,(j ai vecu tout se temps sur mes reserves d hormones stockees dans les tissus , ) j ai vu un bon homeopathe qui m a donnne un traitement , et franchement , l efficacite fut rapide. Je retrouve mon sommeil , meme si je me reveille deux fois dans la nuit , je n ai quasiment pkus d angoisses et plus de bouffees de chaleur . En ce qui conderne mes problemes digestifs , je prend du charbon vegetal !!! Je revis !!! Je peux communiquer mon traitement a celles que cela interesse . Courage a toutes !!!

    • Chantou says:

      Signoles, merci pour ce merveilleux témoignage qui donnera de l’espoir à tous nos lecteurs et surtout lectrices! N’hésitez pas à parler davantage de votre traitement naturel.

      Chaleureusement

    • Lory Valet says:

      Bonjour à vous Signoles
      Je serai ravie de savoir ce que votre homéopathe vous a prescrit comme traitement s’il vous plait)
      Cordialement

  20. SIGNOLES says:

    Bonjour Chantou ,
    Pour les bouffées de chaleur et troubles du comportement, comme l’énervement, les angoisses , les sautes d’humeur, il faut prendre le matin au lever ,5 granules de LACHESIS MUTUS 9CH, l’amélioration est rapide, en ce qui concerne l’anxiété , l’insomnie, i faut prendre 5 granules au coucher de NUX VOMICA D10 et un granions de lithium (le granion est une ampoule de 2 ml) alors qu’une ampoule classique est de 10 ml ;
    lorsque l’homéopathe m’a prescrit ce traitement , il m’a demandé de le rappeler dans les 10 jours , si je n’allais pas mieux ; je n’ai pas eu besoin de le rappeler , l’efficacité est assez rapide et je dirais que mes troubles ont disparus à 80% au bout d’un mois environ ; je peux pourtant vous dire que j’étais très mal ;
    mon généraliste m’avait meme prescrit un antidépresseur , que je n’ai pas voulu prendre ;
    n’hésitez pas à prendre ce traitement , sans effets secondaires, sans accoutumance , complètement inoffensif ;
    bon courage à toutes, la ménopause n’est pas une maladie, mais un état passager , que l’on peut soulager naturellement , soyez positives et fortes . il ne faut pas se décourager .
    je fais depuis 6 mois une demie hèure de vélo TOUS les matins, et cela m’a aidé à ne pas craquer , trouvez vous une activité pour vous toute seule qui sera un moment de détente et tenez vous y régulièrement, pensez à vous, et à vous faire du bien , prenez soin de vous , et soyez un peu égoïste le temps que vous alliez mieux ;
    et comme dit ma prof de yoga, pensez à vous remercier , quand vous faites du bien à votre corps et votre esprit ;
    COURAGE A TOUTES !!!

    • Chantou says:

      Bonjour Signoles,

      Sur Ménopause Zen, nous apprécions particulièrement les retours d’expérience et le votre est très encourageant pour toutes les femmes qui recherchent des solutions par des méthodes douces!
      A toutes celles qui lisent ce témoignage, n’hésitez pas à recourir à l’homéopathie qui donne de très bons résultats…souvent meilleurs dans certaines circonstances que les anti-dépresseurs et autres médicaments pastoujours justifiés.
      Votre homéopathe,en fonction de ce que vous recherchez, vous prescrira les dosages appropriés.

      Prenez soin de vous toutes!

      Chantou

  21. Félicia says:

    Bonsoir,
    J’apprécie votre blog et les commentaires de chacune car c’est l’un des rares où on aborde ce genre de questions.
    J’ai 52 ans, suis en périménopause selon mon gynéco et souffre depuis un an environ de troubles gastriques : gastrite, reflux,oesophagite, ballonnements. Après traitements pour l’estomac, tentative infructueuse de THS, je me suis dirigée vers l’homéopathie et les compléments alimentaires qui ont changé ma vie. Les troubles digestifs se sont atténués. J’ai complètement changé mon alimentation : finis les produits industriels, les sucres et les graisses, le gluten (ou presque :)) j’ai perdu 8 kg et retrouvé un certain dynamisme. Demeurent cependant ce que je crois être des intolérances alimentaires ou des allergies qui sont apparues à la suite de l’oesophagite. Je me suis mise aux jus de légumes et fruits crus depuis 2 mois environ. J’imagine qu’il faut continuer un certain temps pour avoir des résultats ? Pouvez-vous me dire quelle quantité je devrais consommer quotidiennement ? Suis-je la seule à souffrir de ces sortes d’allergies (brûlures dans la gorge, oreilles, mucus). Je précise que je vais voir mon généraliste bientôt et lui demander un bilan allergo. Merci pour votre soutien et vos conseils.

    • Chantou says:

      Merci Félicia pour votre commentaire et retour d’expérience sur votre périménopause. Vous faîtes bien d’avoir modifié votre alimentation car c’est notre première médecine!. Lorsqu’on commence à se lancer dans le juicing, l’organisme va d’abord détoxifier les émonctoires, puis ensuite le sang et enfin tout le reste de l’organisme. Les allergies sont plutôt bons signes : « tout sort! »…Et cela peut durer plusieurs mois. Dans tous les cas, je vous encourage à continuer et à varier vos légumes. Concernant la consommation de jus, vous pouvez en boire autant que vous voulez à condition que ce soit vraiment du jus fait par extracteur et que vous respectiez les dosages (par exemple, je ne recommande pas de boire un litre de jus de carotte). Forcez sur le vert.
      Il y a un excellent site où vous trouverez des recettes de jus et surtout des explications à faire réfléchir toute personne qui veut se reprendre en charge côté santé http://www.regenere.org. L’auteur du site est généreux dans son approche et authentique dans sa personne!

      Prenez soin de vous

  22. Jacinthe says:

    Bonjour je suis du Canada .
    J’ai 52 ans . J’ ai débuter là jus au mois de mars et j’ ai vu une grande différence . Je mange cru à 80/100 ce qui m’a
    Fait perdre du poids. J’ ai eu des drôle de symptômes c.-à-d. Étourdissement , douleur à ma hanche , trouble de digestion et augmentation du rythme cardiaque . J’ ai pris l’ambulance 3 fois . Dès douleur intense , de la constipation et des selles très anormales .J’ ai dû arrêter le travail mon job EST très stressant je suis vendeuse sur commissions uniquement . Épuisé , fatigué d’avoir tout ses symptômes . J’ ai arrêter le lait , le pain, la viande rouge . Je voulais tellement m’ en sortir j’ ai meme fait une page de recettes santé pour aider les autres femmes ou hommes avec des problèmes du colon . https://m.facebook.com/delasantevivante/
    Je vois tellement la différence . J’utilise 5 clefs pour m’ en sortir . Le Qi-gong , la marche avec mon chien, le soleil , le sommeil, les massages. Bien évidemment sans oublié la nutrition saine. Je suis vraiment heureuse d’ avoir compris de faire des changements grâce à Thierry casasnovas et les jus . Je vais acheter votre e book merci d’ aider les femmes .
    Jacinthe du Canada .

  23. Papatte says:

    Bonsoir,j’ai subi une ablation d’un polype sur côlon et ablation de kystes sur le foie avec retrait de la vésicule en septembre 2 016 et depuis je vie entre diarrhées et consignations .pourtant je ne prend plus de lait de vache,mais sauja ou lait de chèvre ou brebis.que me conseillez vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *