Traitement Hormonal de la Ménopause: comment se décider sans se prendre la tête?

Comment se décider pour prendre un traitement hormonal de la ménopause

La plupart des femmes dont le quotidien est difficile en raison des symptômes de la ménopause se posent au moins une fois la question dois-je prendre ou ne pas prendre un THM?” (Traitement Hormonal de la Ménopause). Je n’exagère pas en disant que cette question est un vrai dilemme tant il y a de polémiques sur les THM.

Ces polémiques ont renforcé les peurs, attisé la méfiance et surtout, elles placent les femmes dans des états dans lesquels elles ne devraient pas être: la confusion.

Alors pour être certaines de faire le bon choix, elles vont sur des forum pour avoir des témoignages, des retours d’expérience, des avis sur telle ou telle prescription allopathique prescrite par leur médecin traitant. Elles parlent avec des amies ayant été confrontées à ce choix.

En  fait quand y regarde de près, que traduit tout ce déploiement d’énergie? Tout simplement de la peur et une manifestation évidente d’une difficulté à se décider devant ce qui devient rapidement pour elles un vrai un dilemme shakespearien: prendre ou ne pas prendre un traitement hormonal de la ménopause? Telle est la question-dilemme de beaucoup de femme dont la transition ménopausique est difficile.

Il est possible de sortir de ce dilemme par le haut si on aborde la question avec méthode. Voyons ensembles comment faire.

NB – Avant tout, deux remarques importantes:

1. Les conseils livrés dans cet article s’adressent principalement aux femmes qui sont en transition ménopausique “normale” (c’est-à-dire  qui n’entrent pas en  ménopause pour raison médicale ou de manière précoce.)

2. Ménopause-Zen est partisan d’une approche naturelle du traitement des symptômes de la ménopause. Cependant, et compte tenu des nombreuses questions que je reçois du type “J’ai peur des THM? Connaissez-vous les effets du THM XXX? Quel THM prenez-vous? etc”, je propose de vous livrer ma démarche pour aborder sereinement la question du Traitement Hormonal de la Ménopause. Je rappelle par ailleurs que seul votre médecin traitant ou médecin spécialiste est habilité à vous prescrire un traitement hormonal de la Ménopause.

Voici donc la méthode en cinq étapes.

1. Auto-évaluez vos symptômes de la ménopause

Chaque femme réagit différemment face aux symptômes d’une ménopause qui s’annonce. Par exemple, certaines s’accommodent plus ou moins bien de leurs bouffées de chaleur et moins bien de leur sueurs nocturnes ou encore de leurs insomnies. Pour d’autres, le problème portera plutôt sur leurs difficultés à supporter leurs migraines ou à gérer  des troubles de l’humeur et plus globalement des variations émotionnelles, etc.

Etant donné ces différences, il est dès lors important que vous puissiez auto-évaluer vos symptômes en vous posant systématiquement trois questions pour chacun d’eux?

  • 1. Ce symptôme est-il fréquent? (très fréquent / fréquent / rarement/ jamais)
  • 2. Ce symptôme handicape-t-il ma vie quotidienne ? (fortement/moyennement/ faiblement/pas vraiment)
  • 3. Y-a-t-il des facteurs déclencheurs (c’est-à-dire des choses dans votre vie, dans vos habitudes ou des situations particulières qui déclenchent ces symptômes)?

Le fait d’évaluer les symptômes de votre ménopause vous permettra de les relativiser et de prendre un peu de hauteur; d’en être, comment dire, détachée afin de mieux agir quelle que soit l’option de traitement que vous prendrez (option naturelle ou option chimique via THM). Relisez la liste des symptômes ici, inscrivez les symptômes qui vous concernent dans le tableau vide ci-dessous et évaluez-les à l’aune des trois questions.

tableau thm évaluation2

 

 

2. Informez-vous sur les avantages, les inconvénients et les risques de la prise de traitement hormonal de la ménopause

A quoi servent les THM en réalité? Tout simplement à remplacer deux hormones que nos ovaires avaient l’habitude de produire : l’œstrogène  et la progestérone (l’hormone préparant l’utérus à la grossesse). A l’arrivée de la ménopause, nos ovaires cessent de produire ces deux hormones.

Ainsi, un des gros avantages de la prise de THM est évidemment une amélioration du confort de vie puisque les symptômes de la ménopause sont fortement atténués, voire disparaissent avec la prise de THM dosée adéquatement par votre médecin.

Le THM étant à la base un médicament, il comporte comme tout médicament des inconvénients qui se manifestent par des effets secondaires.

Là où les choses se corsent avec les THM, c’est qu’en plus des effets secondaires, ces médicaments peuvent aussi présenter des risques.

Par conséquent, vous devez  clairement exiger de votre médecin des précisions sur les risques et les inconvénients du traitement  afin de vous décider en connaissance de cause et savoir à quoi vous pouvez vous attendre.

3. Connaître les différentes types de traitement hormonal de la ménopause

En matière de THM, il y a plusieurs options qui sont:

  • les comprimés,
  • les gels,
  • les timbres ou patch.

En fonction de vos troubles, de votre histoire en matière de santé, de votre examen clinique, de votre bilan hormonal et de vos besoins, votre médecin vous proposera une des options ci-dessus.

.

4. Investiguez tous les champs des possibles en termes de solutions naturelles

J’ai tout essayé mais ça ne marche pas!” Voilà ce qu’on se dit avant d’aller voir son médecin pour envisager un THM. L’hygiène mentale, alimentaire et physique accompagnée par la prise d’un traitement à base de médecines douces  viennent à bout d’une grande partie des symptômes de la périménopause.

OK, vos symptômes vous prennent la tête et vous pensez avoir tout essayé? Alors répondez à ces questions:

  • avez-vous essayer l’acupuncture?
  • avez-vous essayer l’ostéopathie
  • avez-vous la médecine ayurvédique
  • avez-vous essayé la médecine chinoise?
  • avez-vous essayé l’hypnose?
  • avez-vous épuisé toutes les possibilités phytothérapiques?
  • avez-vous essayé l’homéopathie?
  • vous faites-vous accompagner par un psychotérapeute pour mieux prendre en charge vos troubles émotionnels?
  • faites-vous de l’exercice physique régulièrement?
  • votre alimentation est-elle irréprochable au quotidien?
  • buvez-vous suffisamment d’eau ou de boisson saine?
  • Avez-vous persévéré sur plusieurs mois?

 

5. Posez les bonnes questions à votre médecin sur le traitement hormonal de la ménopause prescrit

N’hésitez pas à poser des questions à votre médecin car au final, c’est lui qui prescrira l’ordonnance! En voici quelques unes:

  • quel type de THM est-il le mieux adapté à mon cas?
  • quels bénéfices puis-je attendre du traitement prescrit, les effets secondaires et les risques?
  • pendant combien de temps devrai-je prendre le THM?
  • est-il possible de cumuler la prise du THM avec un traitement naturel en parallèle?
  • à quelle surveillance dois-je me soumettre?
  • si les symptômes disparaissent avec le THM, comment savoir si j’en ai toujours besoin?
  • Si ça ne marche pas, quelles sont les options?

 

Donc en résumé…

Les 5 points de la démarches sont synthétisés ci-dessous:

synthèse thm1

En appliquant pas à pas les 5 points de la méthode, vous pourrez prendre sereinement votre décision. Quelle que soit celle-ci, dîtes-vous bien que c’est la bonne! Et le tout, c’est d’être à l’écoute de votre corps et vous armer de patience.

Et vous, prenez-vous ou avez-vous pris un traitement hormonal pour mieux supporter les symptômes de votre ménopause ou avez-vous préféré une méthode naturelle ? Partagez vite en commentaire quelle a été votre décision!

Sereinement votre

 

Chantou

9 Responses to Traitement Hormonal de la Ménopause: comment se décider sans se prendre la tête?

  1. renata says:

    Merci Chantou pour cet intéressant article. Je pensais qu’on ne donnait plus le THM….

    Moi je dis, nooooooon au THM pour deux raisons : cancer et raisons non naturelles

    EN plus le docteur Henri Joyeux nous l’explique super bien dans ces livres
    – « femmes si vous savez »
    – « Comment enrayer l’épidemie des cancers du sein et des récidives? »

    A bientôt

    • Chantou says:

      Bonjour Renata,
      Oui les THM sont toujours prescrits pour les femmes dont les symptômes de ménopause sont insupportables.
      On prescrit aussi des THS (Traitement Hormonal de Substitution) aux femmes ayant une ménopause précoce ou pour des raisons médicales.

      On confond souvent THM et THS. Le THS est généralement pour les femmes ménopausées précocement (par exemple 35 ans)ou pour raison médicale et le THM pour les femmes qui entre en ménopause à l’âge normal. C’est pourquoi, j’ai fait une remarque au début de cet article.

      J’ai lu le livre du professeur Joyeux (que je recommande d’ailleurs à TOUTES LES FEMMES QUI VEULENT COMPRENDRE sans pour autant tomber dans la paranoïa et j’en parle dans mon article « Faire la paix avec la ménopause: ça ne dépend que de vous! c’est ici « http://menopause-zen.fr/lecture-menopause/

      Je ne connaissais pas l’autre livre. Je vais me le procurer.

      Sereinement
      Chantou

  2. Eliane says:

    Bonjour Chantou,

    Merci pour cet article informatif très détaillé, j’ai peu de symptômes, et pratiquement plus. Je pense qu’une alimentation réfléchie et une activité physique régulière nous aide à passer rapidement le cap. Bon d’accord pour moi c’est un traitement particulier pour cause de chimiothérapie mais je ne prends pas de traitement hormonal. J’ai perdu 13 kilos, je bois beaucoup de jus de légumes, j’ai une activité physique quotidienne et je me couche à une heure raisonnable. 3 points essentiels sur lesquels il est important d’insister pour aider les femmes à passer le cap et vivre épanouie.
    à très bientôt,
    Eliane

    • Chantou says:

      Merci Eliane pour ce témoignage. Ton expérience est en effet singulière mais elle n’en demeure pas moins intéressante. Les trois points que tu évoques sont en effet la clé de voûte d’une ménopause sereine en termes de symptômes.

      Sereinement

      Chantou

  3. pascale says:

    Bonjour j’ai subi une hysterectomie totale le 27 février un mois plus tard les premières bouffées de chaleur sont apparues la journée et la n

  4. pascale says:

    Coupure ….je continue .la nuit j’etais réveillée 3 à 4 fois provoquant des insomnies. J’ai essayé l’acupuncture. Le houblon. Sans succès Je suis résignée.depuis juin je prends un thm en gel pas d’effets secondaires et plus de bouffée de chaleur après 3semaines. Je suis satisfaite mais je ne souhaite pas prendre ce traitement trop longtemps peur du cancer du sein … que me conseillez vous? Merci pour votre blog que je viens de découvrir via le site d’Olivier Roland

    • Chantou says:

      Chère Pascale,
      je ne connais pas votre histoire médicale ni votre âge. Il m’est donc difficile de vous conseiller de manière précise…et je ne suis pas médecin(bah,je reste à ma place!) mais juste une femme qui prend le dessus sur son entrée en milieu de vie.
      En revanche, si vous étiez ma sœur et au regard de votre commentaire,voilà ce que j’aurais tendance à dire ceci:

      Pascale, tu dois avoir une approche systémique de ta santé. L’acupuncture et le houblon n’ont pas marché,mais qu’as-tu essayé d’autre? As-tu pris le houblon en auto-médication ou bien es-tu allé voir un naturopathe ou un médecin spécialisé en phytothérapie?
      Parallèlement à l’acupuncture,y-a-t-il des choses dans ta vie qui pourraient amplifier tes bouffées de chaleur(alimentation,rythme et mode de vie, absence d’activités physiques) et qu’il faut absolument changé.

      L’hystérectomie est vraiment un truc de fou pour les femmes mais Pascale, nous les femmes,nous sommes bien plus que la somme de nos organes et de nos hormones. Notre corps a la capacité de se maintenir en bonne santé si on lui prouve, même si c’est très très dur,qu’on y met tous les efforts…Et les efforts payent toujours.
      Le houblon,c’est bien mais pas suffisant pour des bouffées de chaleur persistantes. Et il y a d’autres plantes qui peuvent aider comme les graines de lin,l’actée à grappes noires, et j’en passe. En la matière, tu dois éviter l’auto-médication et aller voir un vrai phytothérapeute…et t’armer de patience car contrairement aux THM dont les effets se font ressentir en quelques jours ou semaines, pour les traitements à base de plante il faut attendre plus longtemps et ne pas hésiter à tester tous les autres moyens naturels.

      Amitié

      Chantou

  5. laurabazin says:

    Bonjour,

    J’ai découvert votre blog par hellocoton. Il est super intéressant et il rejoint les thèmes que je traite dans mon blog: le vieillissement du visage et le traitement des rides.

    Bien à vous.

    LB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *