Les symptômes dépressifs en périménopause ne sont pas définitifs!

Plusieurs dizaines d’études scientifiques montrent que la dépression augmente chez les femmes durant la période qui précède la ménopause et plus globalement la périménopause. Cette fameuse phase de transition période, souvent douloureuse qui précède l’arrêt complet des règles, et les quelques années qui suivent. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois cette transition passée, la majorité des femmes n’aura pas plus de risques de ­dépression. Pour aller plus loin, cliquez ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *