Comment faire de sa transition du milieu de vie un levier d’épanouissement personnel sans s’appeler Socrate?

s'épanouir à la ménopause

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’idée d’introduire une nouveauté sur le blog: il s’agit de la question du mois! Pourquoi? Simplement parce que l’étape de transition du milieu de vie est véritablement l’étape du questionnement intérieur, qu’il soit conscient ou inconscient. Ce questionnement est normal, utile et sain ou saint! (libre à vous de choisir le terme que vous  voulez)…à condition de se poser les bonnes questions!

A 40 ans ou 50 ans, les femmes ont suffisamment de vécu, de cuir et de maturité pour chercher, questionner et obtenir les réponses qu’elle mérite d’obtenir. Attention, en écrivant cela, je ne veux pas dire qu’avant cet âge les femmes ne sont pas capables de se questionner: n’allez pas comprendre ce qui n’est pas écrit! Je dis simplement qu’être proche de la quarantaine ou de la cinquantaine pour une femme est souvent le moment où elle a “plus de temps” pour s’interroger en profondeur. Jusqu’ici tout va bien!

Cependant, les choses se corsent quand  les réponses aux questions que l’on se pose ne créent pas la valeur espérée dans sa propre vie. Il résulte dès lors le sentiment d’être dans une impasse, de perdre son temps ou parfois d’être bonne à rien.

Pour moi, il n’y a rien de pire que ces trois conséquences parce qu’elles entretiennent souvent chez la personne en quête de réponse un sentiment d’échec ou le sentiment de tourner en rond!…et pour le coup, cela est vraiment problématique!

40 ans, 50 ans, votre transition du milieu de vie vous fait tourner en rond: d’où vient le problème?

Tout simplement de la question que vous vous êtes posée; parce que si vous n’avez pas la bonne réponse, peut-être est-ce parce que vous ne vous êtes pas posé(e) la bonne question!

Mais vous savez quoi? Nul besoin de s’appeler Socrate pour se poser les bonnes questions car tout le monde en est capable. En revanche il me semble important de passer beaucoup de temps à identifier la bonne question à se poser, parce qu’en faisant ainsi, on s’attaque directement au cœur du problème que l’on souhaite résoudre dans sa vie.

 

Peut-être qu’au moment où vous lisez ces lignes, vous avez des problèmes. D’ailleurs, si vous êtes sur ce blog, c’est probablement parce que vous cherchez des solutions aux problèmes qui accompagnent votre entrée en ménopause.

Ces problèmes sont peut-être d’ordre émotionnel, physique, relationnel, professionnel, spirituel ou tout cela à la fois! Dans tous les cas, sachez que votre entrée en ménopause vous emmènera tôt ou tard à vous poser des questions parce que derrière la ménopause se cachent beaucoup de choses. Par ailleurs, l’entrée en ménopause s’accompagne consciemment ou inconsciemment de nombreux questionnements.

Et c’est là que la question du mois de Ménopause-zen entre en scène!

Une question par mois pour cheminer sereinement dans votre transition du milieu de vie!

Qu’est-ce que la question du mois? Comme son nom l’indique, la question du mois est une question qui sera publiée sur le blog chaque mois. Elle vous invitera à réfléchir à des choses qui vous pousseront à agir ou en tout cas, je l’espère, à mettre en place les actions nécessaires pour bien passer le cap de la transition du milieu de vie au féminin. Je dis “au féminin” mais à tout bien considérer, que l’on soit un homme ou une femme, ces questions sont utiles à tout ceux qui veulent cheminer sereinement dans leur transition du milieu de vie.

 

La transition du milieu de vie est un accélérateur d’épanouissement personnel…à condition de se poser les bonnes questions!

 

Rompre l’os et sucer la substantifique moelle ou comment tirer bénéfice de la question du mois?

La question du mois sera bénéfique pour vous si au moins :

  • elle vous encourage à avoir une vraie conversation avec vous même;

  • elle vous oblige à réfléchir;

  • elle vous permet de trouver des solutions alternatives;

  • elle vous donne de l’énergie ou une impulsion suffisante pour agir;

  • elle vous inspire d’autres vraies questions: les vôtres!

La question du mois n’a en fait qu’une vocation: celle de vous permettre de trouver la bonne réponse pour vous  faire cheminer dans votre processus de changement, si tel est votre souhait et si vous en avez pris la décision.

La transition du milieu de vie est un accélérateur d’épanouissement personnel…à condition de se poser les bonnes questions!

Pour finir, je vous invite à méditer cette petite citation d’Einstein et à cliquer ici pour lire votre première question.

 

Si je disposais d’une heure pour résoudre un problème et que ma vie en dépendait, je consacrerais les 55 premières minutes à définir la question appropriée à poser, car une fois cela fait, je pourrais résoudre le problème en moins de cinq minutes” (A. Einstein)

 

Sereinement votre.

 

Chantou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *